Forum Cycle Ingenieur de la FST Tanger

Derniers sujets
» Bibliothèque des Livres Eléctriques
Mer 1 Juil - 14:22 par hitman06

» un exo d'un systeme asservis lineaire
Ven 22 Nov - 12:40 par leon1991

» Bibliothèque des Livres Mécaniques
Lun 11 Nov - 15:14 par rabab

» Salut ,svp aidez moiiiii
Lun 9 Sep - 8:15 par Hasnae1993

» Comment je peux devenir, un élève ingénieur pour la SID
Mar 29 Jan - 9:50 par hammam

» Tout est réalisable sur SolidWorks : Des Exemples
Jeu 10 Jan - 13:22 par zoukel

» trcer une carte sous ENVI
Jeu 22 Nov - 4:22 par kaanais

» nouveau
Sam 19 Mai - 4:57 par RANNRJ

» TUTORIEL PL7
Lun 30 Avr - 13:44 par yaagoubi

Sondage

Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

composants éléctronique de puissance: le thyristor

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

baki


Membre_Débutant
Membre_Débutant
Le thyristor




1) Généralité :
Le thyristor (du grec thura : porte) est un composant électronique semi-conducteur qui possèdent trois électrodes:

  • ANODE
  • CATHODE
  • GÂCHETTE

Comme la diode, le thyristor laisse passer le courant électrique dans un seul sens, de l’anode à la cathode.
Mais le thyristor ne Conduira que si un courant minimum et positif est fourni à la gâchette.
C’est donc une diode commandéeet plus spécifiquement un redresseur commandé d’où son nom anglais « Siliconcontrolled rectifier » (SCR) ce qui signifie « Redresseur commandé auSilicium ».
Le thyristor devient totalement conducteur, en courant continu, à la suite d'une impulsion électrique sur son électrode appelée "gâchette" ou "G".Non seulement cette conduction est franche et brutale mais elle est permanente même après cessation de ce courantde gâchette.
2)-symbole :



3)-constitution :
Le thyristor est un semi-conducteur au Silicium à quatre couches Alternativement P et N.



Dans sa structure en couches P-N-P-N le thyristor peut être modélisé par deux transistors PNP et NPN.



L’ensemble semi-conducteur est ensuite «encapsulé » dans différents types de boîtiers selon qu’il s’agit de thyristor à faible, moyenne ou forte puissance.

4)-Valeurs :

Types de brochages :


Extrait de docs techniques :


Quelques valeurs de thyristors :


5)-utilisation :




Après avoir examiné ce schéma je pense que vous comprendrez le fonctionnement du thyristor.
Un bref courant de gâchette par K1 laisse le thyristor conducteur. Seule une coupure par K2 le laissera isolant.
Voyons d'autres particularités intéressantes :
1) La tension A/K maximale peut atteindre des valeurs élevées, de 100 à 1200V selon les modèles. C'est donc un contacteur haut tension.
2) Le courant de gâchette "Ig" minimal pour déclencher la conduction A/K est de l'ordre de 10mA, parfois 1mA pour les modèles sensibles. Ce courant entre par "G" et sort par "K" vers la masse. Sa durée n'a aucune importance.
3) Le temps de réponse est très court (quelques nano secondes).
4) L'intensité de conduction Iak est également élevée, de 0.3 à 35A selon les modèles
5) Le thyristor ne peut revenir à l'état bloqué (isolant) que si l'intensité passante Iak tombe au dessous d'une valeur minimale. Ce seuil dit "courant d'arrêt" est de l'ordre de 2% de l'intensité maximale du modèle.


6)-Protection contre les di/dt :
Au début de l'amorçage du thyristor, seule une petite partie de la jonction est conductrice. Si la vitesse de croissance du courant principal est trop importante, elle peut entraîner des densités de courant énormes qui vont détruire le composant. Pour limiter ce phénomène, on utilise des petites inductances en série avec le thyristor.


7)-Protection contre les dv/dt :
Si la tension anode-cathode augmente trop rapidement, elle peut entraîner un amorçage intempestif du thyristor (sans signal de gâchette). Pour neutraliser ce phénomène, on utilise le circuit suivant:


Lorsqu'un front raide se présente entre les points A et B, le condensateur se charge à travers D et l'impédance de la ligne. La tension Vak évolue plus lentement (comme aux bornes du condensateur). La résistance R intervient lors de l'amorçage commandé et limite le courant de décharge du condensateur dans le thyristor (di/dt). Ce circuit présente aussi l'avantage d'un amorçage plus facile du thyristor, la décharge du condensateur permettant un établissement plus rapide du courant d'accrochage Il.

la version pdf lol!

composant prochain...le triac



Dernière édition par baki le Dim 14 Sep - 8:47, édité 1 fois


_________________
Profitez et faites profiter, mais ne volez rien, sinon au final, vous aurez plus perdu que ce que vous pensez avoir gagné !

Voir le profil de l'utilisateur

mounirFSTBM


Membre_Débutant
Membre_Débutant
oui c un bon resumé,souvant utilisé en electroniq de puissance et electrotech

Voir le profil de l'utilisateur

asmaa


Membre_Actif
Membre_Actif
bon travail zakaria

Voir le profil de l'utilisateur

libens


Nouveau_Membre
Nouveau_Membre
Bonjour,

Je souhaiterai savoir comment on fait pour calculer les inductances qui sont misent en série avec les thyristors?

Merci

Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum